Art contemporain

3.9.2017, 10h-20h Migration in Mind Une journée de dialogues autour de la migration Projet artistique participatif. Entrée libre

Venez à Romainmôtier!
Le célèbre bourg médiéval lové autour de son abbatiale accueille une expérience artistique participative : «Migration in Mind». Présentée en trois volets («Gutta Cavat Lapidem» – «Une bibliothèque vivante» – «Migration en mouvement»), la manifestation, organisée par dAM et Arc artist residency, met en lien la tradition d’accueil et d’hospitalité ancestrale de Romainmôtier avec la question brûlante de la migration, en ces temps de crises et de désastres humanitaires aux frontières du continent.

2.7.-17.9.2017, sa | di 14h-18h ou sur rendez-vous Filip Berte, « Gutta Cavat Lapidem » Installation

C’est à l’occasion de deux résidences d’artiste faites à l’Arc à Romainmôtier depuis 2015, que Filip Berte, jeune artiste originaire de Gand, a conçu «Un-Home / Moving Stones», un vaste projet en cours sur la migration. À dAM, l’installation «Gutta Cavat Lapidem» (une citation d’Ovide signifiant «les gouttes d’eau creusent la pierre») constitue l’étape romamonastérienne du projet.

3.6.2017, 12h-18h Asli Hatipoglu et Anastasia Starostenko, « Social Fabric » Performance et installation (work in progress) A l'occasion de l'Arc Fête du Printemps

«Social Fabric» («Tissu social») est un projet collaboratif d’Anastasia Starostenko et d’Asli Hatipoglu, deux jeunes artistes, l’une russe et l’autre turque, vivant et travaillant à Amsterdam. Le projet s’inscrit dans la continuité d’une recherche artistique initiée à Romainmôtier en juin 2016, à l’occasion de leur résidence partagée à l’Arc.

22.1. - 26.3.2017, sa-di 14h-18h, fermé pendant les concerts Caroline Bachmann – Peinture Stefan Banz – Installation

dAM existe en périphérie. Marcel Duchamp brille au firmament de l’art contemporain. Stefan Banz se passionne pour Marcel Duchamp. Stefan Banz est un artiste conceptuel, un curateur, un essayiste. Caroline Bachmann est peintre dans un style ancien, lucidement active au dos de la modernité, ou à sa périphérie, renouant avec les formes des Primitifs de la Renaissance ou de l’Art nouveau.

4.1. - 8.1.2017 Olivier Cuendet, « …, je prépare le printemps…, diario toscano » Exposition et performance musicale Avec la participation d'Antonio Albanese, guitare électrique

Performance musicale les 7 et 8 janvier 2017 à 16h:
«Una storia del minestrone e le sue infinite variazioni», en création

Antonio Albanese, guitare électrique
Olivier Cuendet, clavier

A l’issue de la performance musicale, un minestrone sera servi.

18.9.2016, 8h-21h Les Weekends du ROY Un festival de performances à Romainmôtier, Orbe et Yverdon-les-Bains Avec la participation, à Romainmôtier, de Luc Andrié, Jacqueline Benz, Nicolas Field, Renaud Loda, Tim Shaw & Jacek Smolicki, Gregory Stauffer

Romainmôtier, le célèbre bourg médiéval lové autour de son Abbatiale, est mis au défi d’accueillir les expériences artistiques les plus contemporaines. Les vieilles pierres vont rajeunir d’un seul coup!

11.9. - 18.12.2016, ouvert sa-di 14h-18h Joan Ayrton, « Searching for an A »

De nationalité anglaise, établie à Paris, Joan Ayrton (*Cully, 1969) est une artiste plasticienne dont la production – photographie, vidéo, installation, peinture – interroge les enjeux du regard et de la représentation, en explorant notamment la question de la couleur, non seulement dans sa dimension esthétique mais également éthique ou politique.

17.7. - 28.8.2016 Urs Plangg, « Iconoclasme(s) »

Exposition en deux volets:
> dAM, place du Bourg 5
> Atelier Anne Blum, route de Vaulion 26
Actif à Burgdorf (BE), Urs Plangg (*1933 Winterthur) est un artiste solitaire ayant longtemps vécu sur l’île grecque de Santorin à la manière d’un ermite.

17.4. - 3.7.2016 Jérôme Hentsch, « …wall, street. » 2.7.2016, 16h, performance

Jérôme Hentsch est un artiste genevois passionné de littérature, que son œuvre transmute en enjeux plastiques et visuels qui s’affranchissent du texte sans le renier.

17.1. - 3.4.2016 Pierre Schwerzmann, « Station(s) » 2.4.2016, 17h: lecture par l'artiste de textes brefs inédits

Abstraite et géométrique – indice immédiat de modernité –, la peinture de Pierre Schwerzmann n’aurait apparemment rien à faire à Romainmôtier, ce site médiéval lové au creux de son lointain passé de monastère roman, qui attire aujourd’hui le tourisme en raison de son ancienneté, de sa beauté, de son authenticité.

15.11.2015, 17h Invocations Une conversation de souffles, de rythmes et de voix, entre commémoration et mystification

«Invocations» est un concert de musique de chambre pour deux soprani, flûte et percussion, produit par Julien Mégroz. Le projet s’inspire de l’atmosphère des légendes où les humains ont affaire à des forces mystérieuses.

12.9. - 19.12.2015 Monica Lombardi, « Chemin faisant: une vallée » Dessins et livre d'artiste

Exposition de dessins et présentation du livre d’artiste «Chemin faisant: une vallée», avec un texte de Daniel Maggetti. Publication chez art&fiction, Lausanne.

9.5. - 30.8.2015 Rudy Decelière, « Ils peuvent peser par tonnes cette matière neutre » Installation sonore

Fils de cuivre mis sous tension électrique, tombant du plafond et embobinés sur des morceaux de pain sec et de charbon suspendus au ras d’un sol gris quadrillé d’aimants: telle est l’installation sonore presque silencieuse que Rudy Decelière présente à Romainmôtier.

31.1. - 26.4.2015 Elisabeth Llach, « A-t-elle le droit de montrer ses extrémitées ? » Exposition et performance

La question rhétorique du titre de l’exposition indique que l’art d’Elisabeth Llach est politique. Il est politique en ce qu’il réclame un droit; un droit au jour, à opposer à l’offense séculaire faite aux femmes de les excuser d’exister comme on a daigné excuser Eve pour mieux l’asservir, l’exhiber et l’exploiter; Eve la réprouvée d’avoir […]

20.9. - 14.12.2014 Alain Huck, « Addition de l’homme aux bêtes » Travaux 1985–2014

«Addition de l’homme aux bêtes», tel est le titre poétique et inquiétant de l’exposition d’Alain Huck à Romainmôtier. Cette présentation, de nature rétrospective comme l’indique le sous-titre «Travaux 1985–2014», n’est cependant pas organisée selon une logique chrono-muséographique. Ce serait trop simple, et ce n’est pas la vocation du lieu, dont les dimensions réduites, par ailleurs, n’autorisent pas un tel projet explicatif.

20.9.2014, 21h Julia Perazzini, « Tabou » A l'occasion des «24 heures de lecture» à Romainmôtier

Lecture mise en scène d’extraits de romans d’António Lobo Antunes, Thomas Bernhard, Kenzaburô Ôé, Arno Schmidt et Yûko Tsushima, choisis par Alain Huck, à l’occasion de l’inauguration de son exposition intitulée «Addition de l’homme aux bêtes».

6.7. - 31.8.2014 Virginie Otth, « Blind Shadow » Projection de films: 12.7.2014, 20h15, «Fake Memory I, II, III» à L'arc Romainmôtier (Cour du Cloître)

Virginie Otth conçoit la photographie comme un art de l’installation. Ses images sont présentées à l’aide de dispositifs techniques, lumineux et spatiaux particuliers, au service d’une «métaphysique» photographique, comme le révèle «Blind Shadow».

22.6.2014, 17h ensemBle baBel, « La Ville Qui » Une composition musicale d’Anne Gillot et de Laurent Estoppey Avec une présentation de cyanotypes de David Gagnebin––––––––––—‑de Bons

«La Ville Qui» est un performance musicale dont le matériau de départ est une série de prises de sons réalisées en août 2012 par Anne Gillot et Laurent Estoppey dans les rues de Chicago. Le spectacle sonore fait écho – et rend hommage – à un projet abandonné de John Cage en 1942: «City Wears a Slouch Hat», qu’il s’approprie et réactualise en un autre lieu et un autre temps, avec des acteurs différents.

24.5.2014, 20h30 Hannes Schüpbach et Joël––––––––––—‑Claude Meffre, « Instants » Lecture, projection et présentation de la publication

Hannes Schüpbach est un artiste plasticien reconnu pour ses films silencieux, telles des pensées en images. Joël-Claude Meffre est un poète de la spiritualité, inquiet notamment de l’ordre et du désordre dans la nature. Dans «Instants», qu’ils partagent, les deux auteurs proposent une lecture et une projection qui, respectivement, interrogent et mettent en œuvre la notion d’instant, dans une relation étroite entre texte et film.

13.4.2014, 17h Isabelle Guisan, « Eva s’entête » Lecture par Monica Budde, comédienne, à l'occasion de la parution du livre aux Editions G d'Encre

Un récit d’Isabelle Guisan, écrivain et chroniqueuse. Une année dans la tête d’Eva, une femme qui vit dans le flou, qui attend et cherche partout où l’entraîne son existence les traces d’une mémoire défaillante.

22.3. - 18.5.2014 Luc Andrié, « Salle » Avec la participation de Nathalie Perrin, Gilles Furtwängler et Florence Jung

Chez Luc Andrié, peintre, la couleur est innommable. Elle a quelque chose de suspect, d’empoisonné, d’envahissant, d’asphyxiant, de cyanosé, quelle qu’en soit l’improbable teinte. Elle est fourbe, retorse, perverse pour autant qu’une couleur puisse être dotée d’intention. A la fois, elle dissout et révèle, engloutit et expulse, accompagne et trahit la figure.

18.1. - 9.3.2014 Jacqueline Benz, « Navette »

Artiste plasticienne lausannoise sensible aux questions des libertés et des conditionnements au sein des communautés humaines, Jacqueline Benz propose à Romainmôtier une exposition à plusieurs facettes. Elle comprend notamment des dessins, une vidéo et (dans un second temps) une installation sonore. Son travail instille dans le champ artistique une critique subtile à l’égard des sociétés […]

12.10.2013, 15h30 Discussion Franklin Chow | Florence Grivel, critique d’art Au sujet de l'exposition «Free Hand»

A l’occasion de son exposition « Free Hand », Franklin Chow invite Florence Grivel, historienne de l’art et journaliste culturelle spécialisée en arts visuels à la radio RTS Espace 2, pour une discussion publique concernant la nature, la signification et les enjeux de son travail présenté à Romainmôtier.

14.9. - 22.12.2013 Franklin Chow, « Free Hand »

Franklin Chow est un artiste chinois originaire de Shanghai. Il s’est formé à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris où il a découvert le courant de l’abstraction lyrique, notamment les travaux de Georges Mathieu et de son propre compatriote Zao Wou-ki. Habitant aujourd’hui la région de La Côte vaudoise, travaillant dans son atelier de Ste-Croix […]

1.6. - 1.9.2013 Genêt Mayor, « Ogopogo »

Manifestement, Genêt Mayor, jeune artiste lausannois, s’intéresse aux géants serpents de l’imaginaire. L’Ogopogo, cousin canadien et palindromique du Nessie écossais, appartient à l’ordre des créatures crypto-zoologiques monstrueuses, fascinantes, légendaires. Le drôle de mot qui le désigne, « Ogopogo », semble avancer à l’aide de ses anneaux typographiques, imitant la chose et peut-être même le cri de la […]

23.3. - 19.5.2013 Anne Peverelli, « Suite romainmonastérienne »

Le dessin est au cœur du travail d’Anne Peverelli. A la manière des recueils de pièces de musique ancienne, elle met à disposition de ses interprètes des ensembles de feuillets dessinés parmi lesquels nous avons été invité, en sa compagnie, à faire un choix. Un choix pour Romainmôtier. Présenté sous forme de frise constituée de […]

6.12.2012, 19h SWB Werkbund | Robert Ireland Présentation du multiple «pour le moins...»

Afin de laisser une trace de son thème annuel « moins », le SWB Werkbund Suisse Groupe Romandie a donné carte blanche à l’artiste Robert Ireland. Hors des formats et modes de production standards, le plasticien produit un objet singulier et fragile – questionnant le texte et l’image –, que le Werkbund invite à découvrir en regard de son exposition à Romainmôtier.

10.11.2012, 15h Discussion Robert Ireland | Nicolas Othenin-Girard, psychiatre et psychanalyste Autour de l'«Ici et maintenant» de l'acte créateur

A l’occasion de son exposition Ici et maintenant à l’Espace de Andrés-Missirlian, Robert Ireland a invité Nicolas Othenin-Girard, psychiatre et psychanalyste, pour réfléchir et dialoguer au sujet de la nature et des enjeux de l’acte créateur.

22.9. - 23.12.2012 Robert Ireland, « Ici et maintenant »

Vivant et travaillant à Lausanne, Robert Ireland (*1964, Dallas USA) présente à Romainmôtier un ensemble d’œuvres mettant en jeu la dialectique de l’être et du disparaître. À cet égard, la conjugaison de la locution choisie par l’artiste « Ici et maintenant » pour intituler l’exposition, avec la devise de Romainmôtier « Le temps fuit » (inscrite sur les cadrans […]

16.9.2012, 13h Gilles Furtwängler, « Ça sent l’éléphant » Performance

« Des becs aux dames, des mains aux hommes.
Essaie d’arrêter le café, tu verras c’est bizarre.
Ce matin je me réinvente.
Zizi, zizi, pas touche.
On va jouer sur le goudron. » (GF)

23.6. - 9.9.2012 Elise Gagnebin-de Bons, « Façade »

Prenez distance, levez les yeux ! Elise Gagnebin-de Bons (Lausanne, 1976) plante ses drapeaux au centre de Romainmôtier, sur la façade à peine refaite de la maison ancienne abritant l’espace d’exposition. Pavoiser la façade après que les ouvriers l’ont mise à nu jusqu’à ses vestiges gothiques, l’ont recrépie puis repeinte, c’est la magnifier pour l’occasion. C’est […]

10.3. - 3.6.2012 Florence Rabiller, « Ne faire qu’ 1 »

Florence Rabiller, jeune artiste de 25 ans, s’est formée comme céramiste à l’Ecole supérieure d’arts appliqués à Vevey. Elle poursuit actuellement sa formation artistique à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Ne faire qu’1, l’œuvre murale que nous présentons, a obtenu en 2011 le Prix de l’Association céramique suisse pour un travail exceptionnel de fin de formation.

15.10.2011 - 26.2.2012 David Gagnebin-de Bons, « Quelques lieux »

David Gagnebin-de Bons est un jeune artiste lausannois issu de l’Ecole d’Arts appliqués à Vevey qui a récemment publié un premier livre remarqué de photographies et de textes intitulé De mémoire (Centre de la photographie Genève / Editions Filigranes, 2010). Dans son exposition à Romainmôtier, il présente des photographies de « natures mortes » sur fonds obscurs qui rappellent la manière des peintres mystiques baroques.

18.6. - 18.9.2011 Anne Blum, « Papillons »

Symboles de l’âme, de tous temps associés à la métamorphose, la renaissance, la résurrection, les papillons, qui inspirent aujourd’hui Anne Blum, sont devenus emblématiques de l’art de peindre. L’élégance et la variété des dessins, l’éclat poudré des couleurs de leurs membranes ailées, leur fragilité ainsi que l’imprévisibilité de leur envol gracieux ne pouvaient qu’inspirer les […]

Musique ancienne

24.9.2017, 17h Le Siècle d’or du clavier I Les Pays-Bas | Récital Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) Patrick Missirlian, clavecin et orgue

Places limitées, réservations: contact(at)espacedam.ch, 079 478 77 90. Collecte, prix indicatif: 30 frs
Le cycle de quatre concerts de la saison 2017-2018 mettra en lumière la musique de clavier au tournant des 16e et 17e siècles, à travers les quatre plus éminents compositeurs des Pays-Bas, de l’Angleterre, de l’Italie et de l’Espagne, à savoir Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621), John Bull (1562/3-1628), Girolamo Frescobaldi (1583-1643) et Francisco Correa de Arauxo (1584-1654). L’extraordinaire qualité et originalité de la musique de clavier parvenue jusqu’à nous de ces compositeurs fait d’eux les figures de proue du passage de la Renaissance au Baroque et les hérauts d’un âge d’or de la musique de clavier.

7.5.2017, 17h | 11.6.2017, 17h Les Tours de Passe-passe Récitals François Couperin, Quatrième Livre de Pièces de clavecin (Paris, 1730) Patrick Missirlian, clavecin

Le Quatrième Livre de Pièces de clavecin de François Couperin paraît à Paris en 1730, soit huit ans après le Troisième Livre. Les pièces du Quatrième Livre, d’après la préface, étaient pourtant achevées trois ans plus tôt. L’âge avancé et une santé alors déclinante, ont obligé le compositeur de cesser de travailler.

2.4.2017, 17h Les 250 ans de l’orgue Joseph Anton Moser (Fribourg, c. 1767) Œuvres de Johann Sebastian Bach Patrick Missirlian, orgue

Originaire de Niederhelfenschwil, près de Bischofszell, en Suisse orientale, Joseph Anton Moser (1731-1792) est un facteur d’orgues et d’instruments à clavier, fondateur d’une importante lignée de facteurs, actifs non seulement à Fribourg en Suisse, mais aussi en Autriche-Hongrie. Joseph Anton Moser s’est formé six ans auprès de Johann Michael Bihler (c.1687-1763), facteur d’orgues de l’Évêché de Constance, selon une notice biographique le concernant dans les archives du célèbre facteur d’orgues alsacien Jean-André Silbermann (1712-1783).

5.2.2017, 16h | 12.3.2017, 16h Les Folies françoises Récitals François Couperin, Troisième Livre de Pièces de clavecin (Paris, 1722) Patrick Missirlian, clavecin, avec la participation de Claire Anne Piguet Al Saghir, second clavecin

Le «Troisième Livre des Pièces de clavecin» de François Couperin paraît à Paris en 1722. Les ordres qui le constituent forment comme des galeries de tableautins, faisant surgir tour à tour des portraits intimes ou galants, des figures allégoriques ou de caractère, des scénettes champêtres, des bambochades et autres délicatesses décoratives dans le goût du rococo.

11.12.2016, 16h00 Salve Regina pour le roi des instruments Œuvres de P. Cornet, J. Bull, G. Frescobaldi, G. Muffat, J. S. Bach Patrick Montan-Missirlian, trois orgues du 18e siècle

Le Salve Regina est l’une des principales antiennes mariales de la tradition catholique, en l’occurrence celle du temps ordinaire (période comprise entre la Trinité et l’Avent). Adressée à la Vierge Marie, cette prière chantée, dont l’origine se perd dans le Moyen-âge, appartient au répertoire du chant grégorien.

4.9.2016, 17h | 9.10.2016, 17h Les Charmes Récitals François Couperin, Second Livre de Pièces de clavecin (Paris, 1717) Patrick Montan-Missirlian, clavecin, avec la participation de Claire Anne Piguet Al Saghir, second clavecin

Le «Second Livre des Pièces de clavecin» de François Couperin paraît à Paris en 1717, quatre ans après le «Premier Livre». Sa publication était pourtant annoncée dans la préface du livre de 1713, pour la fin de l’année même. De fait, la préface au «Second Livre» revient largement sur les motifs de ce retard: en premier lieu le souci de laisser aux personnes de goût le temps de posséder suffisamment les pièces du «Premier Livre» et la publication en 1716 d’une méthode intitulée «L’Art de toucher le Clavecin».

22.5.2016, 17h Les affinités électives: Bach, Froberger et le luth Andreas Martin, archiluth

Natif de Francfort et établi à Barcelone, Andreas Martin est l’un des plus éminents spécialistes du luth. Son enregistrement des œuvres complètes pour luth de J. S. Bach a été unanimement salué par la critique internationale.

8.5.2016, 17h William Byrd. Le livre pour Lady Neville Conférence musicale de Richard Weihe, à propos d’une nouvelle en préparation sur le compositeur anglais William Byrd (c.1540-1623) Avec la participation de Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Ecrivain et chercheur, professeur d’études théâtrales à l’Accademia Teatro Dimitri à Verscio (CH), Richard Weihe est notamment connu pour ses biographies fictionnelles d’artistes singuliers, telle «Mer d’encre» (2004) qui parcourt la vie du peintre et calligraphe chinois Bada Shanren (c.1626-1705), texte pour lequel il a reçu le Prix des auditeurs de la Radio Suisse Romande en 2005.

24.4.2016, 17h Bleu de Prusse Œuvres de C. P. E. Bach, J. Ph. Kirnberger et C. L. Matthes Vivian Laurence Berg, hautbois baroque et hautbois classique | Patrick Montan-Missirlian, clavecin et orgue

Le titre de ce programme évoque le pigment bleu profond découvert à Berlin au début du 18ème siècle et très rapidement adopté, entre autres, par les peintres du rococo, afin de solenniser le satin des habits, le velours des tentures, la soie des tapis et autres apanages de l’aristocratie.

28.2.2016, 16h | 20.3.2016, 16h Les Idées Heureuses Récitals François Couperin, Premier Livre de Pièces de clavecin (Paris, 1713) Patrick Montan-Missirlian, clavecin

En 1713, lorsqu’il publie son «Premier Livre des Pièces de clavecin», François Couperin est âgé de quarante-cinq ans et c’est un musicien reconnu. Cette première publication pour le clavecin n’a pour lui rien du coup d’essai: depuis longtemps ses pièces «ont eu le bonheur de plaire».

6.12.2015, 16h | 13.12.2015, 16h Le Clavier enchanté Récital Wolfgang Amadeus Mozart Patrick Montan-Missirlian, clavicorde et orgue J. E. Teschemacher (Elberfeld, c. 1770)

Le programme de ce récital est entièrement consacré à des œuvres pour clavier de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791). Ce concert est l’occasion de suivre la trajectoire du compositeur à travers son rapport à l’orgue, instrument pour lequel il vouait, comme il l’écrit lui-même, une véritable «passion», passion qu’il faut entendre ici par opposition à «profession».

1.11.2015, 16h Danse macabre Orchésographie funèbre de la Renaissance anglaise. Œuvres de William Byrd, John Bull, Giles Farnaby, Thomas Tomkins, Orlando Gibbons, William Tisdale Patrick Montan-Missirlian, clavecin

La danse macabre était à l’origine une allégorie sur l’universalité de la mort: personne, quels que soient le rang et la condition sociale, n’y échappe.

30.10.2015, 20h-22h Académie de musique Patrick Montan-Missirlian, clavecin

– John Bull (1562/3-1628), «Queene Elizabeth’s pavin and galliard», également intitulée «Paven Chromatique» (1603) MB 87

2.10.2015, 20h-22h Académie de musique Patrick Montan-Missirlian, orgue J. A. Moser (Fribourg, c. 1767)

– Johann Ludwig Krebs, Prélude, choral et choral alio modo sur «Von Gott will ich nicht lassen», extraits de la «Clavier-Übung»

26.9.1015, 20h Ich ging einmal spazieren Œuvres de Hans Leo Hassler, William Byrd, Girolamo Frescobaldi, Bernardo Storace Patrick Montan-Missirlian, muselaar

«Ich ging einmal spazieren» est le titre d’une mélodie populaire à l’origine des 31 variations du compositeur allemand Hans Leo Hassler (1564-1612), l’une des œuvres pour clavier les plus impressionnantes de la fin de la Renaissance.

24.5.2015, 17h | 31.5.2015, 17h XV. Récitals Johann Sebastian Bach Variations Goldberg BWV 988 Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Les Variations Goldberg BWV 988 tirent leur appellation d’une anecdote bien connue, mais certainement apocryphe, rapportée en 1802 par Johann Nicolaus Forkel (1749-1818), premier biographe de Johann Sebastian Bach. D’après lui, l’œuvre serait une commande du comte Hermann Carl von Keyserlingk (1696-1764), ancien ambassadeur de Russie à la cour de l’électeur de Saxe.

8.5.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, clavecin

– Quodlibet des Variations Goldberg BWV 988

1.5.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher (Elberfeld, c. 1770)

– 14 canons BWV 1087 (suite)

24.4.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher (Elberfeld, c. 1770)

– 14 canons BWV 1087

4.4.2015, 19h30 A la recherche des sons perdus Récital Wilhelm Friedemann Bach et Carl Philipp Emanuel Bach Patrick Montan-Missirlian, orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher (Elberfeld, c. 1770)

L’orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher à l’honneur pour ce concert est l’un des rares instruments de l’école rhénane du 18ème siècle encore conservés. Il a été construit autour de 1770 à Elberfeld, dans le Bergisches Land, par l’un des meilleurs facteurs allemands de son époque.

21.3.2015, 19h30 XIV. Récital Johann Sebastian Bach L’Art de la fugue BWV 1080 Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser (Fribourg, c. 1767) et Jacob Engelbert Teschemacher (Elberfeld, c. 1770)

Quatorzième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, l’Art de la fugue BWV 1080 est présenté sur deux orgues historiques du 18ème siècle, à l’occasion d’un concert unique, le samedi 21 mars 2015, 330ème anniversaire du compositeur, né le 21 mars 1685.

22.2.2015, 16h XIII. Récital Johann Sebastian Bach «Clavier-Übung», troisième partie (1739), BWV 672-675, 677, 679, 681, 683, 685, 687, 689, 802-805 Patrick Montan-Missirlian, orgue Joseph Anton Moser (Fribourg, c. 1767)

Le précieux instrument a été construit à Fribourg vers 1767 par Joseph Anton Moser (1731-1792), facteur d’orgues originaire de Niederhelfenschwil (SG) et fondateur d’une importante dynastie de facteurs fribourgeois, dont le membre le plus célèbre est Aloys Mooser (1770-1839), fils de Joseph Anton et auteur notamment du fameux orgue de la cathédrale St-Nicolas à Fribourg.

20.2.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher

– Fugue pour orgue sur le choral «Christ, unser Herr, zum Jordan kam BWV 685», extraite de la troisième partie de la Clavier-Übung (Leipzig, 1739)

13.2.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher

– Fugue pour orgue sur le choral «Jesus Christus, unser Heiland» BWV 689, extraite de la troisième partie de la Clavier-Übung (Leipzig, 1739)

6.2.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgue historique Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral «Dies sind die heil’gen zehn Gebot» (édition Breitkopf n° 66), extrait d’une cantate aujourd’hui perdue
– Choral «Aus tiefer Noth schrei ich zu dir» (édition Breitkopf n° 31), extrait de la cantate du même titre BWV 38, composée à Leipzig en 1724, pour le 21ème dimanche après la Trinité
– Choral «Jesus Christus, unser Heiland» (édition Breitkopf n° 206), extrait d’une cantate aujourd’hui perdue

24.1.2015, 16h | 25.1.2015, 16h XII. Récitals Johann Sebastian Bach Le Clavier bien tempéré BWV 870-893 (second volume) Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Samedi 24 janvier 2015 à 16h, préludes et fugues BWV 870-881
Dimanche 25 janvier 2015 à 16h, préludes et fugues BWV 882-893

23.1.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, clavecin

– Fugues en do dièse majeur BWV 872, en la majeur BWV 888 et en si bémol majeur BWV 890 du second volume du Clavier bien tempéré

16.1.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, clavecin

– Fugues en do dièse mineur BWV 873 et en sol mineur BWV 885

10.1.2015, 9h-12h | 14h-17h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, clavecin

– Le Clavier bien tempéré (deuxième volume)

9.1.2015, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Fugue en si bémol mineur BWV 891 et fugue en si majeur BWV 892, extraites du deuxième volume du Clavier bien tempéré

28.12.2014, 16h Les 250 ans de l’orgue ibérique Pascoal Caetano Oldovino Œuvres de Manoel Rodrigues Coelho, Francisco Correa de Arauxo, Joan Cabanilles, Pablo Bruna, Thomas Tomkins, John Bull, Jan Pieterszoon Sweelinck Patrick Montan-Missirlian, orgue (realejo)

Pascoal Caetano Oldovino (ou Oldovini) (vers 1715/20-1785) est un important facteur d’orgues originaire de Gênes installé avant 1742 à Évora au Portugal et dont une quarantaine d’instruments d’église nous sont parvenus. Au même titre que Domenico Scarlatti (1685-1757) ou Farinelli (1705-1782), il fait partie de cette vague d’artistes et d’artisans italiens attirés au Portugal dans la première moitié du 18ème siècle en raison du goût italianisant de la Cour et de l’Église, alors engagées dans de vastes programmes d’embellissement architectural et artistique du pays, financés notamment grâce à l’afflux d’or et de pierres précieuses du Brésil.

12.12.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Fugue en ré dièse mineur BWV 877 et fugue en sol dièse mineur BWV 887, extraites du deuxième volume du Clavier bien tempéré

28.11.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Chorals «Hilf deinem Volk, Herr Jesu Christ» et «Nun hilf uns Herr den Deinen dein» (Breitkopf n°134 et n°135), extraits des cantates BWV 119 «Preise Jerusalem den Herrn» et BWV 120 «Gott, man lobet dich in der Stille», composées toutes deux pour l’élection du nouveau conseil municipal de la Ville de Leipzig, respectivement en 1723 et 1728 (ou 1729).
– Fugues en do mineur BWV 871 et mi majeur BWV 878, extraites du deuxième volume du Clavier bien tempéré.

14.11.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral «Herr Gott, dich loben wir» (Breitkopf, n°133), extrait d’une cantate aujourd’hui perdue

9.11.2014, 16h | 16.11.2014, 16h XI. Récitals Johann Sebastian Bach Partitas BWV 825-830 Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Onzième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, les partitas sont présentées en deux concerts le dimanche 9 novembre 2014 à 16h et le dimanche 16 novembre 2014 à 16h. Pour chacun de ces concerts, deux clavecins construits par Dominique Laperle sont utilisés, l’un d’après Nicolas Dumont (Paris, 1707) et l’autre d’après Carlo Grimaldi (Messine, 1697/1703).

7.11.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Chorals «Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn» (Breitkopf n° 223 et n° 224), extraits des cantates BWV 74 «Wer mich liebet, der wird mein Wort halten» et BWV 108 «Es ist euch gut, dass ich hingehe», composées toutes deux à Leipzig en 1725, respectivement pour la Pentecôte et pour le quatrième dimanche après Pâques.

31.10.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Chorals «Es spricht der Unweisen Mund wohl» et «Es steh’n vor Gottes Throne» (édition Breitkopf, n° 92 et n° 93), tous deux extraits de cantates aujourd’hui perdues.
– Fantasia extraite de la partita III en la mineur BWV 827

10.10.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral «Schaut hin, dort liegt im finstern Stall» (édition Breitkopf n° 323), extrait de l’oratorio de Noël BWV 248, exécuté à Leipzig en 1734
– Duetto II en fa majeur BWV 803, extrait de la troisième partie de la «Clavier-Übung» (1739)

19.9.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, clavecin et orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral «Wie soll ich dich empfangen» (édition Breitkopf n° 165), extrait de l’oratorio de Noël BWV 248, exécuté à Leipzig en 1734
– Partitas BWV 825-830 (extraits)

13.9.2014, 20h | 14.9.2014, 17h X. Récitals Johann Sebastian Bach Concerto dans le goût italien BWV 971, Ouverture à la française BWV 831, Duetti BWV 802-805 Patrick Montan-Missirlian, clavecin et orgues

Dixième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, le concerto dans le goût italien BWV 971, l’ouverture à la française BWV 831 et les quatre duetti BWV 802-805 sont proposés au clavecin et aux orgues samedi 13 septembre à 20h00 et dimanche 14 septembre à 17h00 (même programme chaque fois). Ce programme marque la reprise de l’intégrale Bach après la pause estivale.

14.6.2014, 20h30 | 15.6.2014, 17h IX. Récitals Johann Sebastian Bach Suites anglaises BWV 806-811 Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Neuvième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, les six suites dites anglaises BWV 806-811 sont proposées au clavecin en deux concerts. Dernier volet avant la pause d’été, ce programme clôt également la première partie de l’intégrale Bach, consacrée aux œuvres composées avant le cantorat de Leipzig, c’est-à-dire avant 1723. Les récitals reprendront dès le mois de septembre 2014, avec les œuvres composées durant les années à Leipzig.

30.5.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Prélude en la mineur BWV 942 et prélude en do mineur BWV 999

16.5.2014, 20h30 VIII. Récital Johann Sebastian Bach Petits préludes et fugues BWV 895, 899, 900, 902, 921, 924-928, 931, 933-943, 952, 953, 959, 961, 999 Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Huitième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, les soi-disant petits préludes et fugues n’ont de petit que le nombre de mesures qui les constituent pour la plupart. En réalité, il s’agit de compositions parfaitement équilibrées et autonomes, à l’harmonie chantante, qui rappellent, par leur concision, les inventions à deux et trois voix de l’«Aufrichtige Anleitung» de 1723.

9.5.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral «Jesu, nun sei gepreiset» (édition Breitkopf n° 203-205), extrait des cantates BWV 41 «Jesu, nun sei gepreiset», BWV 171 «Gott, wie dein Name» et BWV 190 «Singet dem Herrn ein neues Lied», composées à Leipzig pour le jour de l’an respectivement 1725, 1729 et 1724

27.4.2014, 17h VII. Récital Johann Sebastian Bach Préludes et fugues BWV 894, 896, 901, 902, 923 et fugues isolées BWV 946-951, 954, 955 Patrick Montan-Missirlian, clavicorde à pédalier

Septième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, les préludes et fugues BWV 894, 896, 901, 902, 923 et les fugues BWV 946-951, 954, 955 sont proposés au clavicorde à pédalier. Les fugues BWV 946, 948 et 949 semblent destinées à un instrument disposant d’un pédalier, lequel était dans ce cas probablement lié au clavier manuel.

18.4.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Fugues en do majeur BWV 946, en la majeur BWV 949, en si bémol majeur BWV 955 et en si bémol majeur BWV 956

11.4.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Prélude et fugue en la mineur BWV 894

4.4.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Chorals «Das walt’ Gott Vater und Gott Sohn» (édition Breitkopf, n° 58) et «Das walt’ Gott» (édition Breitkopf, n° 59), extraits de cantates aujourd’hui perdues.

30.3.2014, 17h VI. Récital Johann Sebastian Bach Fantaisies BWV 903, 904, 906, 917-919, 922, 944, sonate BWV 963 et capriccio BWV 993 Patrick Montan-Missirlian, clavicorde à pédalier

Sixième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, la sonate BWV 963, le Capriccio in honorem Johann Christoph Bachii Ohrdruf BWV 993 et les fantaisies BWV 903-904, 906, 917-19, 922, 944 sont proposés au clavicorde à pédalier.

28.3.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Fantaisie chromatique et fugue en ré mineur BWV 903
– Fantaisies BWV 917, 919, 922 et 944

21.3.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral « Der Tag, der ist so freudenreich », extrait d’une cantate aujourd’hui perdue (n° 62, édition Breitkopf)
– Fantaisie et fugue en la mineur BWV 904

7.3.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral « An Wasserflüssen Babylon », extrait d’une cantate aujourd’hui perdue (n° 23, édition Breitkopf)
– « Fantasie über ein Rondo » en do mineur BWV 918

28.2.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Capriccio BWV 992, suites BWV 818-820, 823, 832-833, 841-843 et sonates BWV 964-968

23.2.2014, 16h V. Récital Johann Sebastian Bach Capriccio BWV 992, suites BWV 818-820, 823, 832-833, 841-843 et sonates BWV 964-968 Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Cinquième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, le Capriccio sopra il lontananza de il Fratro dilettissimo BWV 992, les suites et mouvements de suites BWV 818-820, 823, 832-833 et 841-843, ainsi que les sonates BWV 964-968, couvrent une tranche chronologique assez large, depuis les années de formation à Lunebourg (Lüneburg), au tournant du siècle, jusque vers 1725 pour les plus tardives.

21.2.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– «Kyrie, Gott Vater in Ewigkeit», extrait d’une messe luthérienne aujourd’hui perdue (n° 225, édition Breitkopf)

1.2.2014, 16h De los castillos y calles de España Hopkinson Smith, guitare baroque Pièces de Gaspar Sanz, Francisco Guerau et Antonio de Santa Cruz

Hopkinson Smith, musicien d’origine new-yorkaise, est reconnu internationalement pour ses interprétations du répertoire du luth renaissance et du luth baroque ainsi que du théorbe, de la vihuela et de la guitare baroque. Il a été membre fondateur de l’ensemble Hespèrion XX. Il est professeur à la Schola Cantorum Basiliensis à Bâle.

24.1.2014, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Chorals “Verleih’ uns Frieden gnädiglich”, extraits des cantates BWV 126 “Erhalt’ uns, Herr, bei deinem Wort” et BWV 42 “Am Abend aber desselbigen Sabbaths”, composées toutes deux en 1725, respectivement pour le dimanche de Sexagésime et l’octave de Pâques (Quasimodo geniti)

11.1.2014, 16h | 12.1.2014, 16h IV. Récitals Johann Sebastian Bach Le Clavier bien tempéré BWV 846-869 (premier volume) Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Quatrième volet de l’intégrale Johann Sebastian Bach (1685-1750) pour clavier, le premier volume du Clavier bien tempéré est présenté en deux récitals, chaque fois au clavecin, à savoir les préludes et fugues 1 à 12 (BWV 846 à 857), puis les préludes et fugues 13 à 24 (BWV 858 à 869).

4.1.2014 | 5.1.2014, 9h-17h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, clavecin

– Le Clavier bien tempéré (premier volume)

13.12.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Warum betrübst du dich, mein Herz”, extrait d’une cantate aujourd’hui perdue (n° 332, édition Breitkopf)
– Fugue en ré dièse mineur BWV 853, extraite du Clavier bien tempéré (premier volume)

24.11.2013, 15h30 | 8.12.2013, 16h | 15.12.2013, 16h III. Récitals Johann Sebastian Bach Toccate BWV 910-916 Patrick Montan-Missirlian, orgues (24.11.2013) | clavicorde à pédalier (8.12.2013) | clavecin (15.12.2013)

Troisième volet de l’intégrale centrée sur l’œuvre pour instrument à clavier de Johann Sebastian Bach (1685-1750), les sept toccate BWV 910-916 sont présentées d’abord aux orgues (concert du 24.11.2013, puis au clavicorde à pédalier (concert du 8.12.2013), enfin au clavecin (concert du 15.12.2013).

6.12.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Warum betrübst du dich mein Herz”, extrait d’une cantate aujourd’hui perdue (n° 331, édition Breitkopf)
– Fugue en do majeur BWV 846, extraite du Clavier bien tempéré (premier volume)

8.11.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Jesus, meine Zuversicht”, extrait du premier choeur de la cantate BWV 145 “Ich lebe, mein Herze, zu deinem Ergötzen”, composée à Leipzig en 1729 pour Pâques
– Invention 2 en do mineur BWV 773 et sinfonia 2 en do mineur BWV 788

3.11.2013, 16h | 10.11.2013, 16h II. Récitals Johann Sebastian Bach Inventions à deux et trois voix BWV 772-801 Patrick Montan-Missirlian, clavicorde (3.11.2013) | clavecin (10.11.2013)

Deuxième volet, après le Suites françaises, de l’intégrale centrée sur l’œuvre pour instrument à clavier de Johann Sebastian Bach (1685-1750), les inventions à deux et trois voix sont présentées d’abord au clavicorde (concert du 3.11.2013), puis au clavecin (concert du 10.11.2013).

1.11.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Er ist das Heil und selig’ Licht”, extrait de la cantate BWV 83 “Erfreute Zeit im neuen Bunde” composée en février 1724 pour la fête de la purification de Marie (Chandeleur)
– Sinfonia 6 en mi majeur BWV 792 et sinfonia 9 en fa mineur BWV 795

25.10.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Auf meinen lieben Gott”, extrait de la cantate BWV 5 “Wo soll ich fliehen hin” composée en 1724 pour le 19ème dimanche après la Trinité
– Sinfonia 1 en do majeur BWV 787 et sinfonia 14 en si bémol majeur BWV 800

11.10.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Vater unser im Himmelreich”, extrait de la cantate BWV 90 “Es reifet euch ein schrecklich Ende” pour le 25ème dimanche après la Trinité
– Invention 11 en sol mineur BWV 782

22.9.2013, 16h | 29.9.2013, 16h I. Récitals Johann Sebastian Bach Suites françaises BWV 812-817 Patrick Montan-Missirlian, clavicorde (22.9.2013) | clavecin (29.9.2013)

Premier volet de l’intégrale centrée sur l’œuvre pour instrument à clavier de Johann Sebastian Bach (1685-1750), les six suites dites françaises BWV 812-817 sont proposées d’abord au clavicorde (concert du 22.9.2013), puis au clavecin (concert du 29.9.2013).

13.9.2013, 20h-22h Académie Johann Sebastian Bach Patrick Montan-Missirlian, orgues historiques Joseph Anton Moser et Jacob Engelbert Teschemacher

– Choral “Wir Christenleut”, extrait de la cantate BWV 40 “Dazu ist erschienen der Sohn Gottes” composée en 1723 pour le deuxième jour de Noël
– Invention 1 en do majeur BWV 772

26.4.2013, 20h | 3.5.2013, 20h Récitals Johann Jacob Froberger «En l’honneur de "ce piffre d’Allemand"», le manuscrit SA 4450 de la Sing-Akademie de Berlin Patrick Montan-Missirlian, clavecin

Né à Stuttgart d’un père musicien de cour, disciple à Rome de l’organiste de St-Pierre, Girolamo Frescobaldi (1583-1643), organiste à la cour impériale de Vienne de 1637 à 1658, ami d’éminents compositeurs tels Matthias Weckmann (c. 1616-1674) à Dresde et Louis Couperin (c. 1626-1661) à Paris, Johann Jacob Froberger (1616-1667) est à l’origine de l’organisation de la suite pour clavier en quatre mouvements de danse.